Tableau des résultats
logo_des_grenadiers

Éric Lecompte signe sa première victoire en carrière !

Par Dominic Boivin-jeudi 22 Nov 2018

Sainte-Catherine – Les Grenadiers visitaient mercredi, les Riverains du Collège Charles-Lemoyne. La formation châteauguoise l’a emportée en prolongation par la marque de 5 à 4  et ainsi procurer à son entraîneur-chef Éric Lecompte une première victoire en carrière dans la Ligue midget AAA.

Une mauvaise séquence

Les Grenadiers affrontent une équipe qui connaît sa part d’ennui. La troupe de Danny Groulx vient d’encaisser la défaite dans ses huit derniers affrontements.

Charles-Lemoyne occupe actuellement le 13e rang au classement général et le dernier dans la division Tacks derrière les Grenadiers.

L’offensive du CCL est anémique. Les vétérans tardent à se mettre en marche. L’attaquant Owen Stammer n’a qu’un filet depuis le début du calendrier régulier. Avec tout le talent qu’on lui connaît, il retrouvera sa touche sur une base régulière, d’ici la fin de la saison.

De son côté, le meilleur compteur du club Frédérick Latendresse montre un dossier de 9 buts 7 passes pour 16 points en 20 matchs.

Devant le filet, le duo formé de Kevin Brassard et Justin Bourque ont une moyenne cumulée de 4.10  et un pourcentage d’efficacité de 0.881. Les cerbères ne sont pas à blâmer. Ils ont été souvent laissés à eux-mêmes sur des retours de lancers ou des attaquants laissés sans surveillance à l’embouchure du filet.

C’est Hugo Chiasson qui est désigné dans la mêlée. Son vis-vis est Justin Bourque.

Dès le départ, les équipes en présence bousillent leurs chances de marquer. Gabriel Bousquet y va d’un tir du revers, mais Bourque refuse de céder.

Sur la séquence suivante, c’est au tour d’Anthony Provost de menacer la forteresse d’Hugo Chiasson qui a le dernier mot.

Les visiteurs sont les premiers à s’inscrire au tableau. Charles-Olivier Nadeau trompe la vigilance du numéro # 30.

Mais les réjouissances sont de courte durée. Alors qu’Anthony Marcil est au cachot, Thomas Denis décoche un tir qui est redirigé au passage par Charles de Repentigny dans la partie supérieure du filet.

À 6 :23 Hugo se signale sur un déplacement gauche-droite volant un but certain à Jean-Thomas Turp Tremblay.

Le gardien Justin Bourque ne veut certes pas se faire voler la vedette.

Le # 30 est solide sur un deux contre un aux dépens du capitaine Alex Larocque.

Avec deux minutes et deux secondes à faire, Frédérick Latendresse joue de malchance alors que son tir heurte le poteau.

Avant que ce termine l’engagement, le joueur le plus pénalisé de la ligue midget AAA Anthony Marcil fait preuve d’indiscipline alors qu’il écope d’une majeure.

C’est l’égalité 1 à 1 après 20 minutes de jeu.

En période médiane, les locaux débutent la période avec l’avantage d’un joueur, mais sont incapables de capitaliser. Jacob Charbonneau déborde la défensive adverse. Le # 90 fait tout sauf marquer.

À 4 :36, le capitaine Alex Larocque y va d’un tir du cercle des mises en jeu qui déjoue le # 30 du côté du bouclier.

Peu de temps après, Owen Stammer passe à Latendresse, mais Chiasson se signale de la jambière droite.

À force de travailler, les Riverains sont récompensés. Ils inscrivent deux buts sans riposte dans l’intervalle d’une minute et quatre secondes.

Tout d’abord, Frédérick Latendresse inscrit son 10e de la saison.

Puis, Thomas Denis fait scintiller la lumière rouge.

C’est 3 à 2 les Riverains après 40 minutes de jeu.

Au dernier tiers, les Grenadiers font preuve de caractère.

À 1 :48,  Zachary Séguin ramène les deux équipes à la case départ sur un tir du revers.

Le jeu de la chaise musicale se poursuit.

Alors que Karl Ste-Marie est puni pour obstruction, Félix Lalande redonne les devants aux siens.

L’effet Éric Lecompte

Mais au risque de se répéter, l’effet Éric Lecompte fait encore des siennes. On croirait à une reprise de la dernière partie face aux Lions du Lac St-Louis.

Alors qu’il retire son gardien à la faveur d’un sixième attaquant, Zachary L’Heureux sème l’hystérie au banc des siens portant le score 4-4.

On ira donc en surtemps.

C’est finalement ce même l’Heureux qui tranche le débat. Le # 91 décoche un tir qui surprend Bourque.

Les Grenadiers l’emportent en prolongation par la marque de 5 à 4 et infligent une neuvième défaite consécutive aux Riverains.

Dans ce triomphe bravo à l’entraîneur-chef Éric Lecompte qui signe sa première victoire comme entraîneur-chef dans la ligue midget AAA.

Les commentaires d’Éric Lecompte

« C’est toujours le fun de remporter sa première victoire comme entraîneur-chef dans le midget AAA, mais en même temps, c’est un match où Charles-Lemoyne a sorti fort et patiné. Encore une fois, on a démontré du caractère et on n’a pas abandonné du début à la fin. C’est le genre d’équipe que l’on a. »

« On s’attendait à une vive opposition de la part des Riverains. J’en avais parlé avec mon adjoint Marc-Olivier Samson avant la rencontre. On savait qu’ils seraient sortis fort. On vit une rivalité. Nous étions prêt. On n’a pas lâché comme lors du dernier match que l’on a joué et ça l’a payé. »

« J’ai retiré mon gardien à la faveur d’un sixième attaquant. Encore à 6 contre 5 ça l’a fonctionné. Le crédit va aux gars qui étaient sur la glace. C’est eux qui ont fait les jeux. Ils les ont exécutés à la perfection. »

« Zachary L’Heureux a compté deux buts. Tout au long de la soirée, il a été fort avec la rondelle et effectué de l’échec avant soutenu des deux côtés de la patinoire. C’est amplement mérité. »

« On a regardé la mise en échec d’Anthony Marcil à une dizaine de reprises. Il ne méritait pas un cinq minutes ou une majeure sur le jeu. Oui, c’est une mise en échec qui était dure. Malheureusement, c’est le joueur des Riverains qui était dans une position vulnérable. En regardant la séquence, il n’y avait aucun coup de porter à la tête. On  demande à Anthony de jouer physique et ce sont des situations qui peuvent se produire. »

Le prochain match pour les Grenadiers (10-9-3) aura lieu le samedi 23 novembre alors qu’ils recevront les Albatros du Collège Notre-Dame. La partie débutera à 16h

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay

Crédits photos : Martin Thériault, Simon Deschamps,            Maxime Maheu