logo_des_grenadiers

Le Rousseau-Royal gâche la journée Lucian Bute

Par Dominic Boivin-dimanche 03 Fév 2019

-Châteauguay- Les Grenadiers de Châteauguay disputaient deux matchs en moins de vingt-quatre heures, affrontant les Gaulois de St-Hyacinthe et le Rousseau-Royal de Laval-Montréal. Une fin de semaine infructueuse pour la troupe d’Éric Lecompte qui a subi la défaite dans chacun de ces affrontements.

Vendredi, Châteauguay en venait aux prises avec les Gaulois au Stade L.P Gaucher. Le club dirigé par Marc-André Ronda occupe le 3e rang dans la division Tacks et la 7e position au classement général. Cependant, il connaît sa part d’ennui par les temps qui courent, ayant encaissé la défaite dans ses trois derniers matchs.

En première période, aucun but n’est inscrit sur la feuille de pointage. Les formations en présence ont bénéficié de quelques supériorités numériques, mais ont été incapables de capitaliser.

De son côté, le joueur défensif de la dernière semaine dans le circuit Lévesque Hugo Chiasson a été fidèle à lui-même repoussant les 15 tirs dirigés en sa direction.

En période médiane, les locaux ouvrent la marquent. Félix Poulin touche la cible.  Puis, avant que les deux équipes retraitent aux vestiaires, Mikael Huchette fait scintiller la lumière rouge.

C’est 2 à 0 les Gaulois après 40 minutes de jeu.

Au dernier tiers, évoluant sur le jeu de puissance, Alexis Giguère creuse l’écart.

Mais, avant que l’on entende le son de la sirène, Zachary Chalifoux vient enlever tout espoir d’un jeu blanc au gardien Félix Éthier. Le # 92 décoche un tir du cercle des mises en jeu qui le déjoue du côté de la mitaine.

Les Grenadiers s’inclinent par la marque de 3 à 1.

Le lendemain, à l’occasion de la journée Lucian Bute, les Grenadiers recevaient la visite du Rousseau-Royal de Laval-Montréal. L’équipe de Joey Bucci vient de subir la défaite dans neuf de ses onze derniers matchs.

C’est Daniel Carrière qui est désigné dans la mêlée. Son vis-à-vis est Francesco Lapenna.

En première période, les visiteurs ouvrent les hostilités. Alexandre Gaudio fait bouger les cordages. Isaac Dufort récolte une mention d’aide sur le jeu.

Quelques minutes plus tard, Châteauguay réplique. Alexis Brisson récupère un retour de lancer. Le # 24 n’a qu’à loger le disque dans une cage béante.

C’est 1 à 1 après 20 minutes de jeu.

Au début de la période médiane, Brisson revient à la charge.

Quelques instants plus tard, alors que James Logan est au cachot, Gianni-Adriano-Lombardo y va d’une passe transversale à Andrew Afonso qui fait mouche.

Avant que l’on entende le son de la sirène, Afonso récidive. Le # 24 y va d’un tir du point d’appui qui déjoue Carrière du côté du bouclier.

C’est 3 à 2 après 40 minutes de jeu.

Au dernier engagement, l’offensive est à l’honneur. Pas moins de six buts sont inscrits au tableau indicateur.

Tout d’abord, Samuel De Grasse et Charles Locas portent le score 5 à 2.

Mais ne comptez pas les Grenadiers pour battu. Ils font preuve de caractère.

Sur une punition majeure décernée à Anakin Guay sur Zachary Chalifoux derrière le filet de  Daniel Carrière, Châteauguay réduit l’écart.

À 8 :14, Zachary Séguin fait scintiller la lumière rouge.

Puis, Alexis Brisson complète son tour du chapeau.

En fin d’engagement le coach des Grenadiers retire son gardien à la faveur d’un sixième attaquant. Jason Perron en profite il loge le disque dans un filet désert.

Comme si ce n’était pas suffisant, Laval-Montréal en rajoute. Gabriel Bouchard bien posté dans l’enclave déjoue le cerbère Daniel Carrière.

Le Rousseau-Royal l’emporte par la marque de 7 à 4 et gâche la journée Lucian Bute.

Dans cette rencontre, mentionnons le tour du chapeau d’Alexis Brisson qui au risque de se répéter joue du hockey inspiré depuis son rappel.

On se rappellera qu’Alexis n’avait pas fait l’équipe en raison d’une commotion cérébrale subie lors du camp d’entraînement.

La liste des blessés s’allonge du côté des Grenadiers. Après Karl Ste-Marie, Frédéric Dutil et Gabriel Bousquet voilà que Samuel Bourdages et Zachary Chalifoux tombent au combat à seulement deux parties du début des séries.

Les commentaires de l’auteur du tour du chapeau Alexis Brisson

« En général, nous avons connu une bonne partie. Ce sont vraiment des petites erreurs qui nous ont fait perdre le match. Au hockey, il faut jouer pendant 60 minutes et ce n’est pas ce que nous avons fait aujourd’hui. »

« C’est toujours le fun d’avoir un tour du chapeau. Malheureusement nous avons perdu. C’est sûr que ça l’aurait été mieux dans une victoire. » De terminer le # 24.

Les impressions de l’entraîneur-chef Éric Lecompte

« Hier, face aux Gaulois, on a travaillé très fort. Les gars se sont présentés. Nous avons été intenses, les premiers sur la rondelle. On n’a pas lâché. Nous avons démontré du caractère. C’est difficile de sortir de là avec une défaite. On a joué dans notre identité. »

« Notre liste des blessés est une situation qui n’est pas facile présentement. On doit composer avec ça. Le danger c’est qu’il ne faut pas surtaxer les autres joueurs. Pour le match  face au Rousseau-Royal, on a rappelé trois gars. »

« Après la deuxième période, j’étais avec Marc-Olivier Samson dans le bureau et nous faisions une analyse de ce qui se passait. Au hockey, si tu espères gagner il faut que tu comptes des buts. Sur l’avantage numérique de cinq minutes, on en a inscrit deux, mais c’était trop peu trop tard. En début de rencontre, nous avons eu des chances, mais on n’a pas su capitaliser. C’est venu nous hanter. »

« Alexis Brisson méritait sa place en début de saison. Il faut être honnête, je n’étais pas en poste à ce moment-là. Malheureusement, il a été blessé lors du camp d’entraînement. C’est un gars qui peut jouer facilement midget AAA. Il le démontre présentement. C’est un joueur physique qui a un bon lancer et un flair offensif. Alexis travaille très fort, la pédale dans le fond. Il récolte ce qu’il a semé. »

« Demain, nous sommes en congé. Lundi, nous allons réévaluer le personnel en place. On ne sait pas si Gabriel Bousquet et Samuel Bourdages vont être de retour. Il faut faire attention au niveau des calls up. Il y a un règlement dans la ligue Midget AAA qui stipule que les joueurs rappelés ne peuvent  jouer plus que 10 matchs. Nous allons analyser la situation.»

Le prochain match pour les Grenadiers (16-19-5) aura lieu le vendredi 8 février alors qu’ils recevront les Estacades de Trois-Rivières (25-10-4).  La partie débutera à 19h30.

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay

Collaboration de Martin Thériault, les Grenadiers de Châteauguay

Crédit photo : Simon Deschamps