Tableau des résultats
logo_des_grenadiers

L’effet Éric Lecompte se fait déjà sentir

Par Dominic Boivin-jeudi 15 Nov 2018

Châteauguay – Les Grenadiers recevaient mercredi les Lions du Lac St-Louis. Dans un match serré où l’effet Éric Lecompte s’est fait sentir, la formation châteauguoise s’est inclinée en fusillade par la marque de 5 à 4.

Un défi de taille

Un défi de taille attend les Grenadiers. Les protégés de Jon Goyens viennent de remporter leurs quatre dernières rencontres. Lors de cette séquence, les Lions n’ont concédé que trois buts à ses adversaires.

Pour cet affrontement, c’est Daniel Carrière qui a la lourde tâche de contrer la puissante attaque des Lions. Son vis-à-vis est Devon Levi.

En première période, Carrière est rapidement mis à l’épreuve. Le # 1 est solide sur un tir de la ligne bleue de Kevin Pavlovic puis du bouclier aux dépens du meilleur buteur de la ligue midget AAA Matt Choupani.

Les visiteurs sont les premiers à s’inscrire au tableau. Brandon Walker récupère un retour de lancer de Robert Orr.

Quelques instants plus tard, Châteauguay passe près de créer l’égalité. Gabriel Bousquet s’amène seul devant le # 33 qui refuse de céder.

La séquence se poursuit, Carrière se distingue de nouveau face à Robert Orr et à Christopher Duchesne.

C’est 1 à 0 Lions après 20 minutes de jeu.

En deuxième période, aucun but n’est marqué. L’attaquant Zachary L’Heureux passe près de niveler la marque, mais le cerbère sort la mitaine.

À mi-chemin de l’engagement, les Grenadiers évoluent en double infériorité numérique. Contre toute attente, ce sont les locaux qui ont la meilleure chance de marquer. Gabriel Bousquet coupe une passe à la ligne bleue. Le # 97 manque de nouveau une échappée.

Puis, le trio défensif formé de Bousquet Daigle et Rossetti limite les dégâts.

En fin d’engagement, Carrière garde son équipe dans le match. Il s’illustre en volant un but certain à Alexandre O’Neill de la jambière gauche.

C’est toujours 1 à 0 après 40 minutes de jeu.

Au dernier tiers, sept buts sont inscrits à la feuille de pointage. L’attaquant Gabriel Bousquet obtient une autre chance de toucher la cible. Cette fois-ci c’est la bonne. Il marque d’un tir du revers dans la partie rapproché du filet.

Les réjouissances sont de courte durée, Christopher Duchesne redonne les devants aux siens.

À 9 :44 Zachary Roy créé l’égalité. Il subtilise la rondelle à un défenseur. Son tir du poignet trouve refuge dans la partie supérieure du filet.

Mais les visiteurs portent un dur coup en marquant deux buts successifs pour porter le score 4-2.

L’effet Éric Lecompte

Mais ne comptez pas les Grenadiers pour battu. L’effet Éric Lecompte se fait sentir.

Alors qu’il ne reste que 3 minutes à faire au cadran, le coach tente le tout pour le tout en retirant son gardien à la faveur d’un sixième attaquant. Une stratégie qui porte fruit puisque Gabriel Bousquet réduit l’écart de moitié.

Puis, alors que Robert Orr est au cachot pour double échec. Zachary Roy sème l’hystérie dans la foule.

On a droit à un tout nouveau match. C’est l’égalité 4 à 4.

En prolongation, Châteauguay passe près de se sauver avec la victoire. Ce même Roy a une chance en or de compléter son tour du chapeau, mais est incapable terminer son jeu orchestré.

C’est finalement Christopher Duchesne qui tranche le débat en fusillade.

Les Grenadiers s’inclinent par la marque de 5 à 4.

A son premier match en carrière comme entraîneur-chef, Éric Lecompte à fait sentir sa présence. On a vu une équipe avec du caractère, de l’intensité déployée et de l’échec avant soutenu. Elle n’a jamais abdiqué, baissé les bras, revenant de l’arrière par deux buts en toute fin d’engagement.

 

Les impressions d’après-match de l’entraîneur-chef Éric Lecompte

«On savait quel genre d’équipe on affrontait. On voulait jouer du hockey rapide et être sûr que les rondelles se retrouveraient derrière leur défenseur. En première période on n’a pas sorti comme on voulait. Par la suite, on a eu une meilleure deuxième période. En troisième période, on a vraiment voulu exécuter ce que l’on voulait faire et ça l’a payé ».

«On affrontait un excellent gardien ce soir en Devon Levi. On a demandé de mettre beaucoup de rondelles au filet. C’est ce que l’on a fait et en fin de match  on a eu la main heureuse. »

«Gabriel Bousquet c’est un travailleur acharné. Il est efficace dans les deux sens de la patinoire. C’est un joueur qui se créé beaucoup de chances de marquer en profitant des rondelles libres. Des fois quand tu en manques deux, tu serres le bâton un peu et comme tu l’as mentionné, Gabriel n’a jamais lâché. Il a continué à travailler et il a fini par marquer. »

«En fin de rencontre, j’ai retiré le gardien de but rapidement  en espérant avoir un but rapide et c’est ce qui s’est passé. J’en avais parlé avec mon adjoint Marc-Olivier Samson juste avant de prendre mon temps d’arrêt et ça l’a fonctionné. »

« Je veux que mon équipe joue du hockey avec de la confiance. À chaque fois que l’on va se présenter à un match ça va être avec une mentalité de gagnant avec dans l’optique que l’on peut battre n’importe quelle équipe. On a démontré du caractère, on n’a jamais lâché et c’est ce qui s’est passé. »

« Je demande à mes gardiens de nous tenir dans le match. C’est exactement ce que Daniel Carrière a fait ce soir. Si les gars se comportent de cette façon et que les gardiens aussi, on va gagner plusieurs matchs de hockey cette année. »  De terminer l’entraîneur-chef.

Les commentaires du gardien Daniel Carrière

« Ça été un bon match. Nous avons travaillé fort tout au long de la rencontre. On a défié Devon Levi. On savait que c’était un excellent gardien. On a démontré du caractère. »

« On se prépare de la même façon contre n’importe quelle équipe. C’est sûr que l’on va faire des ajustements. Ce soir, on savait que Choupani c’est un gars qui aime jouer derrière nos défenseurs. Ils ont bien réagi contre lui ».

« Notre entraîneur Éric Lecompte c’est un coach intense. Certains joueurs dans l’équipe l’avaient déjà eu auparavant. Il va allez chercher le maximum de chacun de nous. On est très content de l’avoir. »

Prochain match

Le prochain match pour les Grenadiers (9-9-3) aura lieu le mercredi 21 novembre alors qu’ils visiteront les Riverains du Collège Charles-Lemoyne. La partie débutera à 19h30.

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay

Collaboration : Martin Thériault, les Grenadiers de Châteauguay

Crédit photo : Simon Deschamps.