logo_des_grenadiers

Les Grenadiers blanchissent les Vikings

Par Dominic Boivin-dimanche 27 Jan 2019

-Châteauguay- Les Grenadiers disputaient un deuxième match en moins de vingt-quatre heures samedi, en recevant les Vikings de St-Eustache. Grâce à un effort d’équipe, la troupe d’Éric Lecompte l’a emportée par jeu blanc 3 à 0 et ainsi terminer sa fin de semaine en beauté.

Un changement d’entraîneur

La formation châteauguoise, en venait donc aux prises avec un club qui connaît sa part d’ennui par les temps qui courent eux qui ont perdu leurs cinq derniers affrontements.

Souvent, lorsqu’une équipe traverse une séquence infructueuse, un changement s’impose.

Or, le 21 janvier au matin, on apprenait que l’entraîneur-chef Alexandre Gagnon était démis de ses fonctions. Daniel Gauthier le remplace derrière le banc.

Comme il en a fait la mention la veille, le coach Éric Lecompte avait averti ses protégés sur l’effet que peut avoir un nouveau coach.

Comme on devait s’y attendre, les visiteurs démontrent de l’intensité. Aussitôt la rondelle déposée sur la surface glacée, le capitaine Charles-Antoine Archambault décoche un tir qui rate de peu la partie supérieure du filet.

À 3 :00 exactement, Gabriel Bousquet y va d’un lancer à bout portant, mais Nikolas Hurtubise refuse de céder.

Suite à la punition décernée à Loick Daigle en entrée de territoire, le défenseur Anthony Marcil est efficace. Le # 98 bousille une chance de marque de Justin Gill.

À mi-chemin de l’engagement, Hurtubise se signale sur une incursion de  Daigle, un lancer du point d’appui à ras la glace aux dépens de  Zachary Chalifoux et d’un lancer du revers face à Zachary Séguin.

Sans ses prouesses, Châteauguay aurait pris une avance considérable.

Avant que les deux équipes retraitent aux vestiaires, le ciel tombe sur la tête des Grenadiers. Déjà décimé par les blessures avec les James Logan, Frédéric Dutil et Charles-Olivier Nadeau voilà que Karl Ste-Marie encaisse une solide coup d’épaule. Le # 18 quitte et ne sera pas de retour dans la rencontre.

Aucun maître après 20 minutes de jeu.

En période médiane, les locaux sont les premiers à s’inscrire au tableau.

Alexis Brisson récupère un retour de lancer de Zachary L’Heureux.

Quelques minutes plus tard, Loick Daigle y va d’une montée à l’emporte-pièce. Le # 90 se présente seul devant le cerbère, mais ne peut compléter son jeu orchestré.

C’est 1 à 0 après 40 minutes de jeu.

Au dernier tiers, Châteauguay marque deux buts sans riposte pour se sauver avec la victoire.

Tout d’abord, Alex Larocque récupère un retour de lancer de Zachary Séguin et fait scintiller la lumière rouge.

Avant que l’on entende le son de la sirène, Zachary L’Heureux qui joue du hockey inspiré bat de vitesse le défenseur. En plongeant, il loge le disque dans une cage béante.

Les Grenadiers l’emportent par jeu blanc par la marque de 3 à 0.

Dans ce gain, la formation châteauguoise a décoché pas moins de 49 lancers en direction du filet adverse.

De son côté Hugo Chiasson a repoussé les 20 rondelles. Il récolte un 3e blanchissage cette saison.

Les commentaires d’Alex Larocque

« Hier, nous avons affronté une grosse équipe, les Cantonniers de Magog.  Nous avons vécu une victoire émotive. On a su limiter nos erreurs. En fin de semaine, nous avons joué dans notre identité et au final on a récolté deux victoires. »

« Nous avons tous acheté le système. On a joué dans notre identité. Chacun comprend son rôle. On a été efficace tant offensivement que défensivement. »

« Lorsque j’étais le capitaine de l’équipe, je n’étais pas moi-même autant dans le vestiaire que sur la glace. Depuis que j’ai pris cette décision-là, ma saison va mieux. J’ai des bons résultats sur la patinoire. Je m’impose moins de responsabilités. »

Le prochain match pour les Grenadiers (16-17-4) aura lieu le mercredi 30 janvier alors qu’ils visiteront les Estacades de Trois-Rivières. La partie débutera à 19h.

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay

Collaboration : Martin Thériault, les Grenadiers de Châteauguay

Crédit photo : Maxime Maheu