logo_des_grenadiers

Les Grenadiers l’emportent par jeu blanc face aux Chevaliers

Dominic Boivin / 05 Fév 2018

Les Grenadiers recevaient les Chevaliers de Lévis dimanche au Centre Multisport.

CHÂTEAUGUAY – Après leur victoire de vendredi face aux Rousseau-Royal de Laval-Montréal, les Grenadiers (24-14, 2e division Tacks, 7e classement général) recevaient dimanche, les Chevaliers de Lévis. Dans un match serré, la troupe de Bruce Richardson l’a emporté par jeu blanc 1 à 0.

Cérémonie d’avant-match

Les amateurs présents au Centre Multisports ont assisté à une cérémonie d’avant-match alors que l’entraîneur-chef Bruce Richardson s’est vu remettre des mains du président de l’équipe Michel Parent, du gouverneur Benoit Perron et de Luc Létourneau une plaque commémorative soulignant sa 100e victoire en carrière dans la Ligue midget AAA. Une belle marque de reconnaissance.

Séquence victorieuse

Les Grenadiers affrontent une formation qui connaît du succès. Les protégés de Mathieu Turcotte ont remporté 14 matchs consécutifs avant de s’incliner par la marque de 3 à 2 en finale du Challenge midget AAA CCM face aux Élites de Jonquière.

Les Chevaliers montrent une fiche de 23 gains contre 15 revers. Ils seront à surveiller lors des séries éliminatoires qui se mettront en branle le 14 février prochain.

Avec des joueurs comme Pier-Olivier Roy, Émile Lessard, Olivier Coulombe, Justin Gosselin, jumelés à un duo de gardiens formé d’Antoine Coulombe et William Lagrange qui cumule une moyenne de 2,46 jumelé à leurs 6 jeux blancs. Aucun doute que leurs rivaux auront du fil à retordre lors du premier tour des séries.

Pour cette partie, l’entraîneur-chef Bruce Richardson fait confiance à Hugo Chiasson. Son vis-à-vis est Antoine Coulombe.

Les Chevaliers amorcent le match en exerçant de la pression en zone adverse, mais fidèle à lui-même, Hugo Chiasson digne d’un gardien #1 tire son épingle du jeu.

On le voit repousser des tirs à bout portant de Simon Lavigne, un autre du point d’appui d’Émile Lessard-Aydin puis Jason Boissonneault se fait à son tour frustrer suite à une pièce de jeu individuelle.

De son côté, Coulombe ne veut certes pas se faire voler la vedette. Il se montre vigilant aux dépens de Lucas Reeves.

Quelques instants plus tard, un moment inquiétant survient lorsque Xavier Bourgeault est victime d’une mise en échec en zone centrale. Il est escorté hors de la patinoire.

Avec 5:23 à faire, le capitaine Blake Richardson y va d’une poussée offensive, mais ne peut terminer sa manœuvre.

Par la suite, on voit le trio de Girouard-Reid-Reeves y aller d’un tic-tac-toe sans toutefois faire scintiller la lumière rouge. C’est 0-0 après les vingt premières minutes de jeu.

En période médiane, les locaux prennent les devants. Alors que le défenseur Justin Gosselin est puni pour avoir retenu, Alec Reid posté à l’embouchure du filet, trompe la vigilance du cerbère lévisien. Lucas Mercuri et Jérémie Poirier sont complices sur la séquence.

Avec quelques secondes à faire à l’engagement, les visiteurs menacent. Tommy Dumont décoche un tir à ras-la-glace et dévié par Justin Gosselin venu appuyer l’attaque, mais Hugo fidèle à lui-même dit non.

Les Grenadiers retraitent aux vestiaires en avance par un but après quarante minutes de jeu.

Lors du dernier tiers, Blake Richardson s’amène en deuxième vitesse. Il dégaine, mais le gardien refuse de céder.

De son côté, le # 30 est sans faille. On le voit se signaler sur un lancer de Yannick Abel. Tout semble facile. Il voit la rondelle grosse comme un ballon de plage.

À 9:16, les locaux passent près de doubler leur avance. Zachary Roy remet le disque à Loick Daigle. Son lancer rate de justesse la droite du filet.

En fin de période, le pilote Mathieu Turcotte retire son gardien à la faveur d’un sixième attaquant. Le résultat reste le même. Châteauguay l’emporte par jeu blanc 1 à 0.

Dans cette victoire, mise à part la solide prestation de Hugo Chiasson, mentionnons l’implication de Isack Bandu qui a été efficace, freinant les ardeurs des visiteurs. Un héros obscur. Le défenseur a été nommé la première étoile de la rencontre. Un choix tout à fait légitime.

Voici les commentaires de l’analyste au match des Grenadiers Félix Labrecque.

« Les défenseurs ont eu un grand rôle à jouer dans cette victoire. Isack Bandu et Samuel Régis ont récolté des étoiles, mais nous aurions également pu en décerner à Samuel Desgroseilliers et Marcellus Bethelmy. Une des meilleures performances de l’équipe cette saison. Pour ma part, j’ai vu très peu de revirements, des bonnes lectures de jeu. Bandu et Samuel Régis ont été habiles pour freiner la vitesse des joueurs de Lévis qui étaient solides en sortie de zone. »

L’entraîneur-chef Bruce Richardson était tout aussi satisfait de la performance des siens.

« J’ai aimé le fait que nous avons été capables de garder notre avance dans la rencontre et de bien jouer défensivement. C’est une belle performance d’équipe. Certains joueurs ont levé leur jeu d’un cran ! Un gars comme Isack Bandu a disputé tout un match de hockey. C’est l’une de ses meilleures prestations cette saison. »

Il reste deux matchs à disputer aux Grenadiers (24-14) avant le début des séries éliminatoires. Leur prochaine rencontre aura lieu mercredi alors qu’ils recevront les nouveaux les champions en titre de la division CCM, les Vikings de Saint-Eustache. La partie débutera à 19h30.

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay