logo_des_grenadiers

Les Grenadiers prennent les devants dans la série

Par Dominic Boivin-mercredi 27 Fév 2019

-St-Augustin-de-Desmaures- Les Grenadiers amorçaient mardi sa série 3 de 5 face au Blizzard du Séminaire St-François. Grâce à une belle remontée, la troupe d’Éric Lecompte la emportée par la marque de 6 à 3.

On devait s’attendre à une série serrée entre ces deux formations. Les Grenadiers ont terminé en 9e position au classement général comparativement au 6e rang pour le Blizzard.

En saison régulière, les formations en présence se sont affrontées à deux reprises. L’équipe de Frédéric Parent l’a emportée à chaque occasion. Le 30 novembre par la marque de 4 à 3 et le 18 janvier par un score de 4 à 2.

L’avantage de la patinoire

L’avantage de la patinoire est-ce réellement important dans les séries ? Si l’on se fie aux statistiques des Grenadiers en 2018-2019, ils jouent mieux à l’extérieur comme en fait foi leur fiche de 11-9-2 comparativement à 6-10-4 au Centre Multisports. C’est pratiquement un plus que de commencer les éliminatoires au Complexe Multifonctionnel St-Augustin.

S’ils veulent venir à bout du Blizzard, ils devront avoir un Hugo Chiasson au sommet de son art. Le # 33 devra être aussi solide que l’an passé lorsqu’il évoluait sous les ordres de Bruce Richardson. Hugo a mené les siens dans un match ultime de demi-finale face au champion en titre de la Coupe Jimmy-Ferrari et finaliste à la Coupe Telus, les Cantonniers de Magog.

Avec leur meilleur compteur Zachary L’Heureux qui a récemment brillé de tous ses feux aux jeux du Canada, récoltant 9 buts et 2 mentions d’aide pour 11 points en 6 matchs, Alex Larocque, Charles-Olivier Nadeau, Gabriel Bousquet, Alexis Brisson et l’efficacité d’un Samuel Bourdage à la ligne bleue, tous les espoirs sont permis afin que Châteauguay se rendre loin dans les séries.

Sans surprise c’est Hugo Chiasson qui est désigné dans la mêlée. Son vis à vis est Philippe Larue.

Dès le départ, les Grenadiers prêchent d’indiscipline. Le joueur le plus pénalisé dans le circuit Lévesque, Anthony Marcil se retrouve au cachot. Heureusement, l’unité défensive fait le travail.

Ce n’est que partie remise. Les locaux ouvrent les hostilités.  Alex Labbé bien posté dans l’enclave déjoue Chiasson du côté du bouclier.

Puis, alors qu’ils évoluent sur le jeu de puissance, les Grenadiers se font prendre en défaut. Fabrice Drouin fait bouger les cordages. Philippe Jacques récolte une mention d’aide sur le jeu.

Ce n’est pas le genre de scénario que Châteauguay aurait souhaité.

C’est 2 à 0 après 20 minutes de jeu.

En période médiane, les visiteurs ne baissent pas les bras. Ils font preuve de caractère, inscrivant deux buts sans riposte gracieuseté d’Alexis Brisson.

Les amateurs ont droit à un tout nouveau match.

C’est l’égalité 2 à 2 après 40 minutes de jeu.

En troisième période, aussitôt la rondelle déposée sur la surface glacée, Gabriel Bousquet donne les devants pour la première fois aux siens.

Mais le Bilzzard n’abandonne pas.

Alors que Raphael Séguin est au cachot, Shaun Mahoney ramène les deux équipes à la case départ.

Les Grenadiers répliquent. Évoluant sur le jeu de puissance, Charles-Olivier Nadeau y va d’un tir du cercle des mises en jeu qui ne laisse aucune chance au # 31.

En fin de rencontre, l’entraîneur-chef Frédéric Parent tente le tout pour le tout en retirant son gardien à la faveur d’un sixième attaquant. Une stratégie qui avorte puisqu’ Alex Larocque et Zachary Chalifoux logeront tour à tour le disque dans une cage béante.

Les Grenadiers l’emportent par la marque de 6 à 3 et prennent les devants dans la série 1-0.

Les impressions de l’entraîneur-chef Éric Lecompte

« Ça l’a été un match serré ce dont à quoi je m’attendais. Le Blizzard est sorti fort. Nous avons bien géré la situation. Lorsqu’on tirait de l’arrière 0-2, on est resté positif même si on avait raté plusieurs chances de marquer. Nous avons fait un beau retour. C’est notre première victoire. Je suis satisfait. »

« Entre la première et la deuxième période, j’ai dit à mes joueurs de ne pas paniquer, qu’il restait beaucoup de hockey à disputer et qu’une remontée pouvait arriver. C’est important de bien gérer nos émotions. Nous avons sortis plus fort et ça l’a fonctionné. C’est une victoire d’équipe. Tout le monde a accepté son rôle.» De mentionner le coach.

« Alexis Brisson c’est un scoreur qui a profité de ses chances de marquer. Il a deux buts ce soir. Il y a aussi plusieurs héros obscurs qui ont fait un travail incroyable. En fin de match, en avance par un but, on a vu plusieurs joueurs se  sacrifier pour l’équipe en plongeant pour bloquer des tirs. Hugo Chiasson a effectué des gros arrêts pour nous tenir dans le match. Il a très bien fait devant son filet. »

« Le Blizzard c’est une équipe qui travaille extrêmement fort. Ils ont une des meilleures lignes d’attaque du circuit avec Shaun Mahoney, Fabrice Drouin et Alex Labbé. On s’attend rien de moins qu’à une tempête demain ! » De terminer Éric Lecompte.

Le match numéro 2 de la série 3 de 5 aura lieu le mercredi 27 février de nouveau au complexe Multifonctionnel St-Augustin. La partie débutera à 19h.

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay

Crédit photo : Maxime Maheu