logo_des_grenadiers

Les Grenadiers s’inclinent par jeu blanc à Beauharnois

Par Dominic Boivin-dimanche 06 Jan 2019

-Beauharnois- Les Grenadiers étaient de passage dimanche, à l’aréna André Richard de Beauharnois, en guise des festivités entourant la 41e édition du tournoi Pierre Laniel. Dans un match où rien ne fonctionnait, la troupe d’Éric Lecompte s’est inclinée par la marque de 3 à 0 face aux Élites de Jonquière devant une foule de 574 spectateurs.

Les Élites étaient donc d’office à Beauharnois après avoir subi un revers la veille face aux Vikings de St-Eustache. On devait donc s’attendre à une vive opposition de la part des protégés à Steve Thériault.

C’est Hugo Chiasson qui est désigné dans la mêlée. Son vis-à-vis est Thomas Boucher.

Dès le départ, Jonquière a une chance de marquer. Le capitaine Miksiw Awashish y va d’une incursion en zone adverse mais son tir est repoussé du bouclier par Chiasson.

Quelques instants plus tard, le défenseur Samuel Bourdages fait plaisir aux partisans en y allant d’un solide coup d’épaule aux dépens de Jérémy Pelchat.

À mi-chemin de l’engagement, l’attaquant Hugo Audette passe près d’ouvrir la marque. Le # 19 décoche un tir à bout portant, mais Boucher a le dernier mot.

La séquence suivante, un fait inusité survient. Vincent Belley tir sur son propre gardien.  Le cerbère jonquiérois vigilant répare la bourde de son défenseur.

Par la suite, Zachary L’Heureux joue de malchance alors que son tir heurte le poteau.

Les Élites ouvrent les hostilités

Les visiteurs prennent les devants. Vincent Belley décoche un tir de la ligne bleue qui est dévié  au passage par Justin Roy.

Jonquière retraite aux vestiaires en avance 1 à 0.

En deuxième période, ils doublent leur avance.

Mikisiw Awashish y va d’un tir du poignet. Anthony Munroe-Boucher bien démarqué, récupère le retour de lancer.

Châteauguay tente de réduire l’écart. Gabriel Bousquet de par l’arrière du filet s’y prend à deux reprises, mais se bute à un Boucher en possession de tous ses moyens.

Quelques minutes plus tard, l’arbitre refuse, sur le coup, un but aux Élites. Après conciliabule, la décision est renversée. Guillaume Dufour est crédité de son huitième de la saison.

C’est 3 à 0 Jonquière après 40 minutes de jeu.

Au dernier tiers, les Grenadiers tentent de briser la glace. Sur une belle descente en zone adverse, Loick Daigle y va d’un tir, mais le # 33 se montre intraitable.

À 11 :44, James Logan passe à ce même Daigle bien démarqué. Le # 90 rate de peu la partie supérieure du filet.

Une chose est sûre, on ne pourra dire à Loick Daigle qu’il n’a pas essayer d’inscrire les siens au tableau. Le # 90 décoche un tir à ras la glace repoussée par le cerbère de la jambière gauche.

À 7 :53, Zachary L’Heureux y va d’un tir du cercle des mises en jeu, mais Foucher fumant lui vol un but certain de la mitaine.

Comme si ce n’est pas suffisant, la malchance s’acharne sur les Grenadiers.  Cette fois-ci c’est au tour de Zachary Séguin de frapper le poteau.

Avec 5 minutes à faire au cadran, l’entraîneur-chef Éric Lecompte retire son gardien à la faveur d’un sixième attaquant. Le résultat reste le même. Les Grenadiers subissent un revers par la marque de 3 à 0. Ils s’inclinent pour une deuxième fois par jeu blanc face aux Élites cette saison (2-0, 9 novembre).

Les Commentaires de l’entraîneur-chef Éric Lecompte

« En première période, on est sorti comme on voulait. Les lancers ont fini 12 à 7 en notre faveur. Malgré tout, on est sorti déficitaire d’un but. En deuxième période, nous nous sommes endormis pendant 10 minutes. C’est ce qui a fait en sorte qu’ils ont marqué deux buts sur le jeu de puissance. Leur troisième but, il est discutable et il nous a fait mal. »

« À 0-3 j’ai retiré mon gardien. Nous sommes ici pour gagner des matchs de hockey et c’est ce que nous avons tenté de faire. On n’a pas marqué, mais nous avons été dans leurs zones pendant cinq minutes. » de poursuivre le coach.

« Durant le temps des fêtes, Frédéric Dutil a subi une fracture à un bras. Il est à l’écart du jeu pour trois semaines. Ça fait déjà une semaine. On va voir. Tout dépendant de ce que les médecins vont dire. »

« Pour le prochain capitaine, comme j’ai dit auparavant, on va évaluer et y aller avec ce qui va être préférable.  Pour l’instant, on ne voit pas la nécessité de mettre un C sur un chandail ».

« Zachary L’Heureux a raté plusieurs chances de marquer aujourd’hui. Malheureusement, ça n’a pas fini au fond du filet. L’avantage numérique n’a pas fonctionné comme on le voulait. On n’a pas créé des grosses chances de marquer. »

« Je vais parler à mes joueurs du 10 minutes où on s’est endormi dans le match. On ne peut pas se le permettre surtout pas avec le genre d’équipe qu’on a. Je ne suis pas déçu de mes joueurs. En bout de ligne, c’est qu’on n’a juste pas été capable de marquer. Nous avons frappé des poteaux et manqué d’opportunisme. » de terminer le coach.

Le prochain match pour les Grenadiers (14-14-4) aura lieu le vendredi 11 janvier alors qu’ils visiteront les Chevaliers de Lévis toujours invaincu cette saison (32-0-0). La partie débutera à 19h30.

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay

Collaboration : Martin Thériault, les Grenadiers de Châteauguay

Crédit photo : Maxime Maheu