logo_des_grenadiers

L'héritage des Grenadiers

Dominic Boivin / 28 Juin 2018

Sélection des quatre ex-Grenadiers lors de la 56e édition du repêchage de la Ligue nationale de hockey qui s'est déroulé les 22 et 23 juin dernier au American Airlines Center de Dallas.

-Dallas- On assistait, les 22 et 23 juin dernier, au American Airlines Center de Dallas, à la 56e édition du repêchage annuel de la Ligue nationale de hockey. Quatre ex-Grenadiers ont trouvé preneur avec une formation du circuit Bettman. Les défenseurs Nicolas Beaudin, Xavier Bernard, Marc-Olivier Duquette ainsi que le cerbère Tristan Côté-Cazenave.

Nicolas Beaudin

Tout d’abord, l’arrière Nicolas Beaudin est devenu la propriété des BlackHawks de Chicago. L’équipe de la ville des vents en a fait son choix de première ronde, 27e au total. Une sélection de qualité pour ce défenseur qui ne cesse d’impressionner.

Nicolas qui a évolué dans le midget AAA durant une saison et demie a récolté 47 points en 62 matchs. Il a remporté la Coupe Jimmy-Ferrari et participé au prestigieux tournoi de la Coupe Télus.

En 2017-2018 avec les Voltigeurs de Drummondville, il y est allé d’une récolte de 12 buts 57 passes pour 69 points en 68 matchs avec un différentiel de + 27 terminant ex aequo au cumulatif des points avec un dénommé Noah Dobson.

Le # 92 fait flèche de tout bois. Son développement roule à plein régime lui qui s’est hissé parmi les meilleurs dans sa catégorie. Il est intelligent. Il a une forte intuition, un sens de l’anticipation et une vitesse d’exécution. Il se distingue par son sens du hockey.

De plus, Nic est habile en possession de rondelle et s’adapte  dans toutes les situations de jeu. Il est fiable dans les trois zones.

« Il faut tout le temps que tu joues de manière intense, que tu montres que tu as du caractère. Si t’as une mise en échec à donner, il faut que tu la donnes même si tu es plus petit. Je dois simplement être plus intelligent, jouer davantage avec mon bâton pour gagner mes batailles. Je me décris comme un défenseur offensif avec une bonne vision du jeu. J’ai aussi une belle mobilité et j’aime vraiment appuyer l’attaque. »

Comme le disent certains recruteurs : « la grandeur aujourd’hui, n’a plus la même importance pour atteindre la LNH.  Le jeu est rendu tellement rapide donc ce qui est important pour un défenseur c’est la mobilité et l’agilité. Nicolas, c’est un patineur qui est fluide, mobile et c’est ce que l’on recherche »

Des comparaisons avec Samuel Girard

Un peu à l’image de Samuel Girard, il ne sera jamais le gars qui va s’imposer par son côté robustesse. C’est son positionnement qui va faire la différence. Il est toujours bien placé et anticipe ce qui s’en vient, ce qui surprend l’adversaire.

Girard a ouvert beaucoup de portes pour les défenseurs de son style. On peut y voir plusieurs similitudes que ce soit  leur gabarit, coup de patin,  production offensive ou la facilité de repérer un coéquipier sur la surface glacée.

« Je m’entraîne avec lui et je le côtoie souvent. J’essaie de modeler mon style de vie et mon jeu sur lui. Je sais qu’il y a une culture gagnante à Chicago. Ils ont des bons jeunes et je veux me tailler une place dans les prochaines années. Je veux aussi apprendre beaucoup de Duncan Keith. »

Xavier Bernard

En 4e ronde, 110e au total, les Devils du New Jersey ont fait de Xavier Bernard leur sélection.

Le défenseur gaucher de 6’3’’ 203 lbs des Voltigeurs peut transporter la rondelle. Il excelle pour relancer l’attaque. Bon patineur dôté d’un gabarit imposant, il parvient à contenir l’adversaire en zone défensive sans trop de difficulté.

Selon plusieurs observateurs, Bernard se développe bien. Il a tout ce qu’il faut pour apporter sa contribution dans les rangs professionnels.

« La confiance joue pour beaucoup. J’apprends continuellement. J’aime bien modeler mon style de jeu en observant, un autre défenseur format géant du nom de Victor Hedman, qui excelle dans les deux sens de la patinoire», de dire le jeune homme originaire de Mercier.

Marc-Olivier Duquette

L’arrière Marc-Olivier Duquette a reçu une invitation au camp de perfectionnement du Wild du Minnesota. L’athlète de 6’4’’et 201 livres réalise un rêve d’enfance.

Duquette se décrit comme un défenseur « two-way ». Un gros bonhomme fiable défensivement qui empêche les joueurs offensifs de produire. Il affirme également appuyer l’attaque en deuxième vague en utilisant son coup de patin lui qui se compare à Matthias Ekholm des Prédateurs de Nashville.

Selon lui, tous ses entraîneurs l’ont aidé. Par contre, Christian Cardinal et Jonathan Bussière l’ont encore plus encadré dans son cheminement tout comme les entraîneurs Steve Hartley et Dominique Ducharme.

Tristan Côté-Cazenave

De son côté, l’ancien numéro 30 des Grenadiers et actuel portier des Tigres de Victoriaville, Tristan Côté-Cazenave a reçu une invitation pour le camp des recrues des Penguins de Pittsburgh qui est présentement en cours lui qui reprendra son rôle de gardien numéro 1 avec les Félins maintenant qu’Étienne Montpetit a terminé sa carrière de hockey junior.

Tristan se considère privilégié d’avoir la chance de faire ses preuves et d’évoluer dans un niveau professionnel lui qui veut prouver qu’il peut rivaliser avec des gars plus vieux dans un calibre plus élevé. Il apprécie le fait d’avoir reçu une invitation de la part d’une équipe aussi prestigieuse que celle des Penguins.

Pour le gouverneur des Grenadiers de Châteauguay Benoit Perron il se réjouit de ces sélections :

« Je suis extrêmement fier d’eux. Ce n’est pas seulement leur talent exceptionnel qui les ont rendus là, mais bel et bien leur force de caractère et leur incroyable éthique de travail. Ils sont des exemples à suivre pour tous les jeunes de notre programme ».

Encore une fois, d’autres anciens joueurs qui ont évolué à Châteauguay au sein de notre organisation continuent de gravir les échelons. Une belle récompense. C’est l’héritage des Grenadiers.

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay

Crédit photo : Maxime Maheu, Benoit Perron