Tableau des résultats
logo_des_grenadiers

Un weekend partagé pour les Grenadiers

Par Dominic Boivin-lundi 26 Nov 2018

Châteauguay – Les Grenadiers de Châteauguay disputaient deux matchs en moins de vingt- quatre heures au Centre Multisports. La troupe d’Éric Lecompte est allée d’un weekend partagé en disposant des Albatros du Collège Notre-Dame et en subissant le revers face à L’Intrépide de Gatineau.

Samedi 16h

Les Grenadiers affrontaient donc samedi les Albatros, une formation qui connaît une saison difficile. L’équipe d’Eudore Aucoin n’a que 2 victoires en 24 matchs. Sans surprise, elle occupe le dernier rang dans le circuit Lévesque.

C’est Daniel Carrière qui est désigné dans la mêlée. Son vis-à-vis est Nathan Pelletier.

Au premier vingt, les locaux ouvrent le pointage. Frédéric Dutil touche les cordages.

Les Albatros répliquent aussitôt. Joey Frenette fait scintiller la lumière rouge.

Châteauguay en avance 2 à 1 après 20 minutes de jeu.

Au second engagement, trois buts sont inscrits sur  la feuille de pointage.

À 4 :40 Mathieu Fortin nivelle la marque. Puis, à la surprise générale, les visiteurs prennent les devants. Narek Aleksanyan touche la cible.

Avant que l’on entende le son de la sirène, Gabriel Bousquet trompe la vigilance du # 30.

C’est l’égalité 3 à 3 après 40 minutes de jeu.

Au dernier tiers, les locaux  marquent trois buts sans riposte pour se sauver avec la victoire.

À 6 :42 Charles-Olivier Nadeau profite de la générosité de Pelletier dans la partie rapproché du filet. Le cerbère ne collant pas son patin sur le poteau. La rondelle trouve refuge derrière la ligne rouge.

Puis, Gabriel Bousquet récidive. Sur une échappée, il déjoue le gardien à l’aide d’un tir du revers.

Finalement, Charles-Olivier Nadeau ferme les livres . Le # 72 loge le disque dans une cage abandonnée.

Les Grenadiers l’emportent par la marque de 6 à 3

Les commentaires de l’entraîneur-chef Éric Lecompte

« C’est évident qu’en début de match, il fallait sortir fort et ne pas leur laisser des chances de croire qu’ils pouvaient gagner ce match-là. En première période, on a eu l’avantage au chapitre des lancers 15 à 4. C’est difficile quand tu as la rondelle et que tu ne marques pas. Ce n’est pas ses situations comme entraîneur que tu aimes. »

« J’ai dit aux joueurs de garder les émotions au même niveau que ce soit serré ou pas. En deuxième période, le Collège Notre-Dame a pris les devants, mais nous avons trouvé un moyen de gagner cette rencontre-là. »

« Soyons honnêtes. C’est un club qui a le moral un peu faible avec leur fiche. Au deuxième vingt, on savait qu’ils avaient une chance de gagner. Ils ont travaillé fort et créé des chances de marquer. Dans le vestiaire, j’ai dit à mes joueurs de rester focus et de continuer à faire ce que l’on a pratiqué cette semaine. Par la suite, on a vu que les choses se sont replacées et nous avons trouvé une façon de l’emporter. On a limité nos erreurs. »

« Gabriel Bousquet a encore connu un excellent match aujourd’hui. C’est un gars qui travaille fort et qui est honnête dans son jeu. Gab se présente à tous les soirs et c’est inspirant pour nous tous. Tant mieux pour lui et félicitations ! »

Impressions du # 26 Xavier Séguin

« Nous avons connu un bon match. On les a pris un peu à la légère au début à cause de leur classement, mais on est revenu fort en troisième période et ça la porté fruit. »

«On a étudié les Albatros cette semaine et on s’avait quel genre d’équipe que nous allions affronté. Demain nous allons joué contre l’Intrépide de Gatineau. C’est un club qui est très physique. On va devoir garder la tête haute et amener beaucoup de rondelles au filet.

Dimanche 13h30

Les Grenadiers disputaient un deuxième match en moins de vingt-quatre heures face à l’Intrépide de Gatineau. L’équipe de Martin Lafleur montre une fiche de 19-3-2 ce qui la place en tête de la section CCM et troisième au classement général. Au niveau des buts contre, elle se situe deuxième dans le circuit Lévesque avec 50. Un défi de taille attend Châteauguay.

Les locaux débutent le match en trombe faisant prêcher d’indiscipline leur adversaire, coup sur coup.

Ça porte fruit. En double supériorité numérique, Charles-Olivier Nadeau y va d’un tir du poignet précis du cercle des mises au jeu.

Mais L’Intrépide de Gatineau réplique aussitôt. 1:02 secondes plus tard, Félix Bertrand Beaulieu bien posté dans l’enclave complète le jeu de Mathis Demers.

Puis, Xavier Raby décoche un tir de la ligne bleue que le cerbère Hugo Chiasson aurait bien aimé revoir sur la séquence.

Peu de temps après, c’est au tour de William Desmarais d’accorder un cadeau sur un tir à caractère inoffensif de Gabriel Bousquet.

Par la suite, Gatineau se faite refuser un but prétextant que le joueur dans l’enclave pousse délibérément la rondelle avec son patin.

Quelques instants plus tard, Zachary Séguin joue de malchance alors que son tir heurte le poteau.

Avec 11.1 secondes à faire, Joshua Préfontaine profite d’une rondelle libre devant le filet pour redonner les devants aux siens. Un but qui fait mal.

C’est 3 à 2 après 40 minutes de jeu.

Lors du dernier tiers, les protégés de Martin Lafleur marquent à deux reprises pour se sauver avec la victoire.

Sur un tir à ras la glace Tyson Hinds marque son quatrième de la présente saison.

Finalement, Félix-Olivier Bertrand porte le coup de grâce en logeant le disque dans un filet désert.

L’Intrépide l’emporte par la marque de 5 à 2.

Les commentaires du # 90 Loick Daigle 

« Deux parties en vingt-quatre heures l’élément fatigue n’est pas une raison du pourquoi on a perdu le match. De l’autre côté, l’Intrépide c’est des gros joueurs qui jouent physique. Ça l’a donné une rencontre avec beaucoup d’intensité. On va maintenant se concentrer sur le prochain match à Vaudreuil-Dorion face au Blizzard du Séminaire St-François.   »

Les Impressions de l’entraîneur-chef Éric Lecompte 

« Nous savions l’adversité que l’on avait. En première période, nous sommes sortis avec du momentum. L’intensité était là. Nous avions joué à quatre lignes d’attaque la veille, nous n’avons surtaxé personne. »

« L’Intrépide c’est une équipe que l’on respecte. Il fallait jouer intense et patiner avec eux autres, mettre des rondelles derrière leur défenseur. Ils ont une bonne relance. Notre jeu de puissance n’a vraiment pas fait le travail  ce qui a fait partie du résultat final de cet après-midi. »

« Depuis que je suis arrivé en poste, il y a des choses qui changent. Plusieurs gars en donnent plus. Ils travaillent plus fort. C’est vraiment l’identité que l’on veut avoir. Nos défenseurs se comportent mieux. On accorde moins de revirement ce qui est plus facile pour nos attaquants d’avoir la rondelle. »

« Je suis très positif.  Il n’y aura pas de match facile. Nous l’avons vu contre les Albatros du Collège Notre-Dame hier. Si tu ne te présentes pas dans cette ligue-là pour jouer, il va t’arriver des malheurs ! »

Le prochain match pour les Grenadiers (11-10-3) troisième division Tacks, huitième au classement général aura lieu le vendredi 30 novembre alors qu’ils recevront le Blizzard du Séminaire Saint-François à Vaudreuil-Dorion.  La partie débutera à 19h45.

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay

Collaboration : Martin Thériault, les Grenadiers de Châteauguay

Crédit photo : Maxime Maheu