logo_des_grenadiers

Une victoire à saveur de défaite

Par Dominic Boivin-samedi 15 Déc 2018

-La Baie- Les Grenadiers disputaient le dernier match de sa phase préliminaire vendredi face aux Albatros du Collège Notre-Dame. La troupe d’Éric Lecompte l’a emportée en fusillade par la marque de 5 à 4.

Un club invaincu

Les Grenadiers affrontent une formation qui est invaincue depuis leur arrivée au Saguenay. En effet, l’équipe dirigée par Eudore Aucoin a remporté la victoire mercredi face au Rothesay Netherwood School et jeudi contre les Phénix du Collège Esther-Blondin.

Avec la saison qu’ils connaissent dans le circuit Lévesque (3 victoires en 28 parties, une moyenne de 1.6 but  par match), on peut donc considérer qu’il s’agit d’une équipe cendrillon.

C’est Daniel Carrière qui est désigné dans la mêlée. Son vis-à-vis est Nathan Pelletier.

En début de première période, les Albatros ont la ferme intention de continuer sur leur séquence. Ils déploient beaucoup de pression en zone adverse. Olivier Pouliot décoche un tir, mais Daniel Carrière est alerte de la jambière gauche.

À 4 :41 Zachary Séguin est pénalisé, mais l’unité défensive châteauguoise est efficace.

À mi-chemin de l’engagement, Zachary Roy rate une chance en or. Le # 27 ne peut loger le disque dans une cage béante.

Évoluant sur le jeu de puissance, Zachary L’Heureux passe à James Logan qui fait bouger les cordages.

Avec 1.3 seconde à faire, Pierre-Alexandre Boulet décoche un tir du cercle des mises en jeu qui déjoue Carrière du côté de la mitaine. Un but qui fait mal.

C’est l’égalité 1 à 1 après 20 minutes de jeu.

En période médiane, comme il fallait s’y attendre, le vent change de côté.

Olivier Pouliot qui connaît tout un match de hockey donne les devants aux siens. Le # 8 décoche un tir qui déjoue Carrière, chancelant sur la séquence.

Peu de temps après, Zachary Roy passe près de créer l’égalité. Le # 27 ne peut trouver la mince ouverture qui lui est offerte.

Alors que Gabriel Bousquet est pris en défaut, Antoine St-Onge double l’avance des siens.

Un autre but marqué en fin de période.

À la surprise générale, les Albatros sont en avances 3 à 1.

Les Grenadiers entament le dernier tiers temps en jouant avec l’énergie du désespoir.

Avec seulement 14 secondes d’écouler au cadran et évoluant en infériorité numérique, Alex Larocque réduit l’écart de moitié.

Puis, le jeu de puissance fait mouche. Le nouveau quart-arrière de l’équipe, Charles-Olivier Nadeau ramène les deux équipes à la case départ.

Charles-Olivier est cette trouvaille de l’entraîneur-chef Éric Lecompte qui était toujours à la recherche d’un catalyseur eux qui ont toujours eu la main heureuse par le passé avec les Nicolas Beaudin, Samuel Desgroseilliers et Jeremie Poirier.

Les Albatros montrent des dents. Pierre-Alexandre Boulet fait scintiller la lumière rouge.

En fin de rencontre, Éric Lecompte retire son gardien à la faveur d’un sixième attaquant. Une stratégie qui fonctionne. Hugo Audette touche la cible.

Ce n’est pas suffisant. Châteauguay a besoin d’une victoire en temps réglementaire pour accéder aux quarts de finale en raison du différentiel de but. Ce fut peine perdue.

On assiste donc à une prolongation sans aucune signification.

C’est finalement les Grenadiers qui auront gain de cause en fusillade.

Une victoire à saveur de défaite pour Châteauguay qui quitte la Baie avec une fiche de deux victoires et un verdict nul.

 

Les commentaires de l’entraîneur-chef Éric Lecompte

« On a gagné le match. Malheureusement, ce n’était pas assez pour se classer. On a eu une baisse de régime en deuxième période. Quelques punitions nous ont fait mal. On a encore trouvé le moyen de compter quatre buts, mais nous sommes incapables de l’emporter en temps réglementaire.»

«On avait quelques joueurs qui étaient amochés. Frédéric Dutil n’a pas été en mesure de jouer après sa première présence. Charles-Olivier Nadeau était très mal en point lui aussi. On avait un banc court. C’était plus difficile ce soir.»

«L’équipe a fait preuve de caractère. J’en ai parlé avec Marc-Olivier Samson. Dans les cinq ou six derniers matchs, on a une moyenne de 4 buts par partie et on n’est pas capable de remporter des matchs de hockey. On va faire des ajustements de ce côté dont celui d’accorder moins de buts. »

« Charles-Olivier Nadeau est un défenseur qui se comporte extrêmement bien. On a évalué la situation avec la suspension à Anthony Marcil et les blessures à Brandon Rossetti et Logan Nutbrown. Quand j’ai vu le portrait, il me fallait un joueur qui a une bonne vision du jeu, de la vitesse et un bon lancer.  Le premier nom qui m’est venu en tête est Charlo. Je ne me suis pas trompé. Il fait un travail incroyable ! »

« On part de La Baie avec deux victoires et une nulle en trois matchs. C’est décevant, mais on ne sort pas d’ici avec la tête entre les jambes ». De terminer le coach.

Les Grenadiers (12-13-5) profitent maintenant de la pause du temps des fêtes. Le prochain match aura lieu le vendredi 4 janvier 2019 alors qu’ils recevront les Phénix du Collège Esther-Blondin. La partie débutera à 19h30

Texte de Dominic Boivin, les Grenadiers de Châteauguay

Collaboration, Martin Thériault les Grenadiers de Châteauguay

Crédit photo : LHJAAAQ